Interview avec Laurent Becle

1. Que pensez-vous de la communication entre professeurs et étudiants ? comment l’évaluez-vous ?

Laurent Becle: Je n’ai pas eu de difficultés particulières pour communiquer avec mes étudiants. Pour ce qui est des autres professeurs, ce n’est pas à moi d’en juger.

2. Que pensez-vous de la situation de l’IPEST et comment  voyez-vous son avenir  suite aux récentes grèves et crises que l’IPEST a vécues?

L.B: Je pense que les résultats de l’IPEST aux concours français ne sont pas à la hauteur du niveau des étudiants entrants à l’IPEST. Les grèves étaient liées à un problème de communication entre les étudiants et le ministère. Les étudiants que j’ai côtoyés ne font aucune confiance dans leur administration. Il serait très souhaitable de ré instaurer un climat de confiance par exemple avec des réunions régulières entre des représentants des étudiants et le ministère.

3. Qu’aimeriez-vous changer dans l’IPEST ?

L.B: Huuum. Beaucoup de choses qui sont pour la plupart contenues dans le projet d’établissement déposé et défendu par Hechmi Saïd au ministère en juin 2009 à l’occasion du 50ème anniversaire de l’université Tunis Carthage. Ce projet aurait changé beaucoup de choses dans l’organisation des enseignements, des emplois du temps, de la préparation aux épreuves de TIPE, de la préparation aux oraux et de l’enseignement de l’Anglais et du Français.  M.Hechmi Saïd s’était engagé à le mettre en place dès la rentrée de septembre 2009. Malheureusement pour les élèves, ce dernier fut remercié 15 jours avant cette rentrée…

J’ai questionné à plusieurs reprise le nouveau directeur sur l’éventuelle mise en place de ce projet à la rentrée suivante mais toujours sans réponse précise.

D’autre part, la disparition des « vrais » mercredi culturels me semble dommageable.

4. Si vous auriez à intervenir pour améliorer la situation de l’IPEST, la priorité serait à quoi selon vous ?

L.B: Commencer par définir des objectifs précis sur le court et le long terme pour l’IPEST.

Beaucoup de questions se posent : pourquoi diminuer les effectifs de l’IPEST et dans le même temps, augmenter largement ceux des autres IPEI ?

Que veut-on faire de l’IPEST ? C’est une question primordiale qui doit précédée toute prise de décision.

Aujourd’hui, personne ne sait ce que le ministère veut faire de l’IPEST, pas même son propre directeur qui selon moi, fait de son mieux pour diriger un navire en aveugle sans même savoir quel port viser. C’est regrettable pour tous les acteurs de l’IPEST , professeurs, administration, élèves.

-Donner à l’IPEST le Directeur de département CPGE qu’il mérite…

- L’IPEST a une vocation à l’internationale, aussi, il me parait vitale de favoriser les échanges avec les étrangers. Conférences, professeurs de prépa, chercheurs, etc.les lourdeurs administratives récemment mises en place ne favorisent pas ces échanges.

Sachez que tout étranger est interdit à l’IPEST sauf autorisation. Laquelle prend au mieux 2 à 3 semaines…

Anecdote : en février 2010, j’ai voulu organiser une rencontre entre les élèves de l’IPEST et un de mes anciens étudiants (Français) actuellement à Mines Paris et de passage à Tunis pour quelques jours. Cette rencontre n’a jamais eu lieu car il aurait fallu faire une demande d’autorisation 3 semaines avant ! Quel dommage quand on sait l’attrait de cette école pour les IPESTIENS.

5. Est-ce que vous connaissez l’ADAI ? Et comment évaluez- vous sa présence dans la vie estudiantine à l’IPEST?

L.B: Je connais l’association par les quelques Affiches que j’ai vu à l’IPEST. A part pour l’après midi de présentations des écoles, je ne connais pas les actions menées par votre association. Désolé…

6. Qu’avez-vous comme propositions pour l’ADAI ? Qu’est-ce vous nous conseillez ?

L.B: Je ne sais pas… ? Peut être pourriez vous faire du « lobbying » pour contraindre votre administration à définir clairement des objectifs pour l’IPEST ? Une fois ces objectifs définis, demander quels moyens ou quelle stratégie est mise en place pour y parvenir ?

La Tunisie a besoin d’une élite scientifique, l’IPEST est un des organes de formation de cette élite. J’espère de tout cœur qu’il le restera.

3 réponses à “Interview avec Laurent Becle”

  1. [...] Rubrique « Sous la loupe »: Interview avec Mr Laurent Becle [...]

  2. nadia ben dahmane dit :

    j’aime bcp cette rubrique ,je vs encourage a continuer ;) )

  3. mabrouk dit :

    Tout d’abord je voudrais vous féliciter pour cette interview remarquable.
    je ne connais, malheuresement, pas Mr laurent BECLE et son statut dans le cadre de l’IPEST, mais je voudrais le remercier pour sa franchise et le soucis qu’il fait pour l’IPEST.
    je trouve que les points qu’il a mentionnés sont hyper importants, définir l’avenir de l’IPEST et comment le gouvernement et le ministère, en particulier, envisagent la suite de tout ceci est une étape primordiale pour avancer, changer et surtout améliorer l’ambiance et le quotidien de l’ipestien.
    J’espère que cet article tombe sous les bonnes yeux et fera réagir ceux qui détiennent les ficelles des choses.

    Un grand Merci à notre Association ADAI.

    ADAI is awesome ;)

    PS: ce serait pas mal si vous pouvez ajouter une petite présentation de Mr.BECLE. Merci.

  4. Houssem KASBAOUI dit :

    Tout d’abord bravo pour cet interview d’une grande qualité. M. Becle a voulu faire de son mieux dommage que l’inertie du système Tunisien l’en a empêché.

    Autre chose, comme M. Becle n’a passé que deux ans à l’IPEST, la plupart des personnes qui lisent cet article ne le connaissent pas. Il est judicieux de mettre une brève présentation.

    Bonne continuation

Laisser un commentaire

*