Un Musulman Peut-Il Exceller (3) ?

Savez-vous vraiment où vous voulez aller?

« J’ai coaché une femme cadre à qui j’ai demandé de me décrire ses compétences. Elle m’a répondu: ‘Je sais situer les choses dans un contexte général, identifier les décisions à prendre, concevoir un projet et le faire aboutir’. Mais quand je lui ai demandé ensuite comment elle appliquait ces compétences à la gestion de sa carrière, elle m’a répondu: ‘Mais ça n’a rien à voir!’ » raconte Richard Hall dans son livre Les secrets de la réussite au travail. On sait en général mettre en place une stratégie pour atteindre un objectif professionnel clair. Par exemple pour écrire un article (comme celui-ci) chacun choisit sa propre stratégie en fonction de ses compétences (choix de supports, lecture des supports, analyse de ces supports, établissement du plan de l’article etc.). Mais on prend souvent ses propres compétences et capacités pour acquises. Quand il s’agit de soi, on agit de manière intuitive, en oubliant la logique et la stratégie. Si nous étions des armes à feu, nous passerions notre temps à dire « prêt, partez, feu! Et on croise les doigts… ». D’où l’importance de la question: Où voulons nous allez? Elle nous permet de nous localiser par rapport à nos objectifs, donc d’estimer la distance qui nous sépare de notre prochaine destination et de réfléchir aux moyens les plus efficaces pour y arriver. Ainsi, le reflexe de « chercher une direction » est un reflexe sain qui reflète qu’on sait ce qu’on veut et qu’on a souvent un plan pour réussir à l’avoir. Il n’est pas dur de remarquer que ce reflexe se trouve dans la quasi-totalité des pratiques cultuelles musulmanes; La direction de la prière, Les invocations avec les paumes des mains dirigées vers le ciel, Ablution dans l’intention de faire la prière ou de lire (lecture pour des finalités cultuelles) le coran, S’efforcer de bien choisir le pauvre qui mérite le plus l’aumône légale (Zakat), etc. L’objectif ou l’intention des actes est au cœur même du pivot de l’Islam, c’est ce qui ressort des dires des savants. En effet, le compagnon du prophète, Omar Ibn Al Khattab, a dit :  » J’ai entendu le Messager de Dieu dire:

‘Les actes ne valent que par les intentions. Et à chacun selon son dessein. Celui qui émigre pour Dieu et Son Messager, son émigration lui sera comptée comme étant pour Dieu et Son Messager. Et celui qui émigre pour acquérir des biens de ce bas monde ou pour épouser une femme, son émigration ne lui sera comptée que pour ce vers quoi il a émigré ‘  » {Rapporté par Al Boukhari et Muslim} . L’importance de ce Hadith aux yeux des savants était telle que le savant El Bukhari l’a placé en tête de son recueil de hadiths authentiques, « Aç-çahih », et L’Imam An-Nawawy en tête de ses trois ouvrages :  » Le jardin des vertueux « ,  » Les invocations  » et  » Les quarante hadiths « .

 

Sachant qu’il est important de répondre à la question: Où voulons-nous aller? Plusieurs d’entre nous pensent à tort qu’ils ont trouvé la réponse. « Bah! Je veux être heureux, riche et célèbre! ».C’est le vœu de tout le monde! Même les gamins de moins de 6 ans, qui apprennent tout les contes de fées vont répondre ainsi. Et d’après les coachs ces rêves roses, utopiques et abstraits n’aident en rien ceux qui veulent être des gagnants. Règle numéro 1 dans « Savez-vous où vous voulez aller? »: Il faut être précis pour être efficace! Les solutions des problèmes se cachent toujours entre les lignes de l’énoncé! Essayez de résoudre un problème en vous répétant, sans lire la consigne, autant de fois que vous voulez: « Je veux résoudre ce problème! » et vous verrez ce que je veux dire. Jamais vous n’y arriverez! Par contre si vous identifiez votre objectif précis et clair à la lumière de la consigne, la résolution vous sera beaucoup plus facile (En supposant bien sûr que vous avez révisé vos maths!). Voici deux exemples de célèbres musulmans qui ont marqué l’histoire de l’Islam par leur réussite parce qu’ils ont pu voir avec clarté et précision leurs objectifs. Le premier est Abdullah, fils de Omar Ibn Al Khattab, qui, inspiré d’une des invocations du messager des musulmans dès son enfance, s’est fixé comme objectif être le meilleur savant  et le plus éloquent de tout les savants de sa génération. Et effectivement, les historiens nous disent qu’il a excellé, que sa sagesse et son éloquence a joué un rôle important dans l’apaisement de certaines tentions lors de la guerre civile « Alfitna Alkobra » sauvant ainsi de nombreuses vies.

Le second est le célèbre Mehmet 2 sultan des ottomans en 1451. Lui, inspiré d’une prophétie du prophète des musulmans Mohammad, s’est fixé comme objectif principal la prise de Constantinople.

 

Permettez-moi de finir cet article par une petite histoire:

Il a conçu des projets pour sa vie et les événements suivent leur cours. Il a été promu à un poste important. Mais voilà qu’à trente-cinq ans il divorce. Il tombe amoureux d’une chinoise, il apprend le mandarin et il crée en chine une agence de relations publiques qui connaît un formidable succès. Puis les autorités l’obligent à fermer son entreprise et son épouse chinoise le quitte. Inconsolable, il part ouvrir un bar à Bali. Il écrit un livre. Un producteur le repère. Il le recrute pour présenter une émission sur une chaîne de télévision américaine qui fait exploser l’audimat. Il devient millionnaire. Il lance une entreprise de glaces bio qu’il vend très cher à un groupe agroalimentaire. Sur un coup de tête, il place son argent sur une startup appelée dernièreminute.com. Elle fait faillite et il perd tout. Il retourne à Bali où il écrit un nouveau livre qui devient un best-seller. Le livre est adapté au cinéma. Notre héro devient riche et célèbre. Il se met sérieusement au tennis et gagne de nombreuses compétitions… Pour la suite de l’histoire cherchez la biographie de Richard Naughton 1956-2009. « Quel maniaque! » se dit-on, « Bon exemple de personne qui ne sait pas ce qu’elle veut. Pourtant, elle a connu de nombreuses réussites tout au long de sa vie ». En fait, c’est tout au contraire une personne qui sait très bien ce qu’elle veut. « Où on veut aller dépend de où se trouve-t-on »… voilà en substance le message que j’ai voulu transmettre à travers cette histoire. On ne peut pas se fixer comme objectif immédiat être étudiant d’une prestigieuse école d’ingénieur par exemple alors qu’ on n’est pas encore en terminal. En d’autres termes, les buts prioritaires sont fonction de la situation actuelle. Voici un exemple qui montre la prise en considération par l’Islam de cette règle importante: L’interdiction des boissons alcooliques à l’époque du prophète a été introduite progressivement. Depuis la nuit des temps, les arabes buvaient l’alcool comme ils buvaient de l’eau. Puis, l’Islam est venu pour interdire d’abord la prière en état d’ivresse, ensuite, sont venus de nombreux conseils coraniques qui encouragent les musulmans à éviter sa consommation jusqu’à enfin l’interdire strictement. L’objectif a donc évolué d’une interdiction conditionnelle à une interdiction totale, dépendant progressivement de la situation en temps réel de la relation des musulmans à l’alcool.

 

Ghazi Majdoub

IPEST 2008-2010

SUPAERO 2013

Vice-président ADAI Toulouse

 

Laisser un commentaire

*