La Tunisie à la 49ème édition du Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace

Le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace (SIAE) dans sa 49ème édition (Le Bourget, 20 – 26 Juin) bat tous les records et ratifie la fin de la crise aéronautique. Jamais auparavant n’avait-il accueilli 2100 exposants internationaux avec 28 pavillons et 140 aéronefs. Cet évènement international a été couvert par 3000 journalistes et a enregistré la participation de 331.000 visiteurs entre professionnels et grand public.

Afin de concilier détente et travail, le Salon du Bourget offre aux visiteurs un magnifique Air Show tous les après-midis loin des guerres médiatiques entre Airbus et Boeing. A l’honneur, l’Airbus A380, le Boeing 747-800, l’Airbus A400M, le Mirage de Dassault, le Solar Impulse et la patrouille de France. Conjointement à l’atmosphère festive de l’évènement, les signatures de contrats, les entretiens et les ateliers de travail (Workshop) pour les étudiants ajoutent un dynamisme professionnel qui enrichit davantage la journée et l’inscrit dans un cadre plus universel. De ce fait, les géants de l’aéronautique ont répondu favorablement cette année pour l’ouverture de sessions de recrutement. Ainsi toutes les divisions de EADS, Thales, SAFRAN et bien d’autres ont ouvert leur stands aussi bien à l’exposition qu’au travail et au recrutement.

Dans la perspective de faire de l’aéronautique un pilier de son industrie, la Tunisie marque sa présence et enregistre sa deuxième participation depuis 2009 sous le slogan « New Tunisia, New oppotunities« . Cette année, le pavillon national a regroupé l’Agence de promotion de l’investissement extérieur (FIPA), l’Agence de promotion de l’Industrie et de l’innovation (APII), la Chambre tuniso – française du Commerce et de l’Industrie (CTFCI) et le Groupement des industries tunisiennes aéronautiques et spatiales (GITAS).

Quoiqu’à ce jour timide, le secteur aéronautique et spatial tunisien tend à s’affirmer à travers une diversification de son champ d’activités dans les domaines du traitement de surface, de l’usinage et de la mécanique de précision, de la chaudronnerie, de la tôlerie fine et assemblage, de l’ingénierie et bureau d’études, de l’électronique, de la maintenance aéronefs et du câblage et de la production de systèmes aéronautiques. Ainsi, comme réaction à l’annonce de l’arrivée d’Airbus en Tunisie, plusieurs entreprises ont élargi leurs activités à la sous-traitance dans la mécanique et l’informatique pour l’aéronautique dans un imperturbable crescendo depuis 2008 pour compter à ce jour 32 membres au groupe GITAS.

C’est donc une Tunisie en pleine conquête de l’aéronautique qui s’est présentée au salon en offrant un grand potentiel à saisir et une jeune industrie à développer.

 

Mohamed Habib ESSOUSSI
IPEIT 2007 – 2009
ENSI 2011
TELECOM SudParis 2012

Laisser un commentaire

*